En quoi consiste l’anatomie palpatoire ?

Les instruments de diagnostic et de traitement des maladies ont tellement évolué que des techniques traditionnelles ont tendance à disparaître. Des méthodes existant depuis des générations et encore utilisées de nos jours, sont quand même toujours efficaces. L’anatomie palpatoire se pratique dans plusieurs spécialités de la médecine.

Quid de l’anatomie palpatoire

L’anatomie palpatoire est l’étude des organes du corps  par le biais de la palpation appliquée sur la peau. Elle consiste à situer la place, déterminer la forme des organes et à détecter les anomalies à travers le toucher. L’anatomie palpatoire peut aussi servir d’analyse des sons émis par un léger coup porté sur une partie du corps. La palpation conduit à un diagnostic ou sert à remettre des organes à leur place ou à rétablir une déformation. Un traitement thérapeutique est requis après des examens médicaux complets. À chaque étape du traitement l’anatomie palpatoire sert d’outil de contrôle et de nouveau médicament peut être prescrit. L’anatomie palpatoire est une pratique qui a connu beaucoup de succès à travers le temps. Elle joue un rôle important dans une prise de décision clinique.

Quelques champs d’application pratique

L’anatomie palpatoire est très pratique dans l’ostéopathie, une méthode médicale des traitements des os. En effet, les structures osseuses et leurs fonctionnements sont facilement repérables à partir des touchers au niveau de la peau. Il en est de même, pour les massages thérapeutiques appliqués dans différentes zones du corps humain. Il est primordial de connaitre tous les éléments constitutifs des muscles pour agir efficacement. L’anatomie palpatoire est aussi d’une très grande utilité pour les traitements des personnes incapables de s’exprimer. Les personnes inconscientes ou les enfants en bas âge et ne peuvent pas, par exemple, expliquer les symptômes.

Les limites de l’anatomie palpatoire

La pratique de lanatomie palpatoire est difficilement réalisable, voire impossible dans différents cas de figure. En effet, certains organes se trouvent dans des zones bien protégées à l’intérieur du corps pour pouvoir être palpés. De même, les touchers peuvent engendrer des douleurs entrainant des mouvements instinctifs du patient pouvant fausser les diagnostics. Il se peut même que la séance de palpation soit interrompue à cause d’une sensation de douleur trop intense.  L’anatomie palpatoire est une pratique d’apparence facile pour bon nombre d’observateurs. Des profanes sont alors tentés de l’appliquer et de faire une automédication ayant des conséquences négatives sur la santé. Enfin, les diagnostics obtenus à partir de l’anatomie palpatoire sont, dans certains cas, peu précis.

Quelles sont les techniques du massage pour femme enceinte ?
Quels sont les différents types d’exfoliation pour le corps ?